* * *

Search

Nous agissons comme contrôle qualité externe et incorruptible.
Chacun peut nous faire des remontrances. Le devoir de résipiscence s'applique à tous.
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?
août 17, 2017, 06:45:11 am

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

1 Invité, 0 Membres

Auteur Sujet: Le signalement de ce bluffeur :  (Lu 6621 fois)

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Le signalement de ce bluffeur :
« le: novembre 03, 2007, 05:59:53 am »
Le signalement de ce bluffeur fut fait par Alain :

Citation
Attiré par le sérieux apparent du livre très ambitieux de Jean Staune "Notre
existence a-t-elle un sens?" je suis en train de le lire.
Cet auteur tente une synthèse en philosophie des sciences et tente de faire
le point sur l'évolution de la physique.

Pour un profane c'est assez bluffant et tellement bien écrit qu'on a
l'impression d'apprendre et de comprendre beaucoup de choses.

Un avis de scientifique serait utile pour savoir le crédit que l'on peut
donner à ces écrits.

A toutes fins utiles voir http://www.staune.fr/

Il y a en particulier une affirmation que je soumets à vos jugements :
La voici résumée : les lois de Newton sont un cas particulier des lois
d'Einstein sur la relativité, les lois d'Einstein sont un cas particulier de
la mécanique quantique.

Merci de vos avis.

OncleDom réagit :

Citation
Bon sang, mais c'est bien sûr. On avait déja parlé de lui lors de la
polémique sur l'ID, et je l'avais oublié.
J'ai un gros coup de barre, depuis deux jours...
Bon, c'est décidé, je l'entarte!
...
Re: Jean Staune: ça y est, on peut!

Alain ..... dans son message 47285b4f$0$5075$ba4acef3@...,
nous a incité à le faire.
Ça y est, on peut !
- Mais qu'est ce qu'on peut ?
On peut l'entarter
http://perso.orange.fr/oncle.dom/humour/entartometre/staune.htm
Vous en avez révé, Oncle Dom l'a fait.
Non, ,je blague    ;D
--
« Modifié: novembre 03, 2007, 06:11:57 am par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Re : Le signalement de ce bluffeur :
« Réponse #1 le: novembre 03, 2007, 07:00:31 am »
Citation de: Robby
Alain ..... a écrit :

> Attiré par le sérieux apparent du livre très ambitieux de Jean Staune "Notre existence a-t-elle un sens?" je suis en train de le lire.


> Un avis de scientifique serait utile pour savoir le crédit que l'on peut donner à ces écrits.


Arghh !

Ce type est un activiste du rapprochement entre science et religion, membre eminent de l'UIP (assoc qui s'autoproclame 'Université' et dont le sport favori est de piéger des Nobels en photo avec eux, les coincant en parlant de bio aux physiciens et de physique aux biologistes), tete avancee en France du néocréationisme (baptisé Intelligent Design).

Outre ses activité UIP, livres et télé, ce triste sire fait meme ces temps ci une tournee des lycées et collèges pour y faire des conférences-débats sur ses thèmes favoris.

Le probleme c'est que c'est suffisamment NewAge, syncrétique et bien tourné pour faire illusion aux non-spécialistes.

--

Citation de: Robby
Alain ..... a écrit :

> J'ai toujours essayé de me faire une opinion par moi-même sur les gens que je ne connais pas mais je suis évidemment à l'écoute du jugement des autres et j'essaierai donc de décoder le bluff comme tu dis de Jean Staune avec le plus de perspicacité possible.


Attention car ca pourrait tout aussi bien ne pas du tout etre du bluff, et contenir de la physique correcte, et neanmoins receler le meme danger (ne pas se tromper de reproche): le danger c'est de sélectionner et mettre bout a bout les elements qui nourrissent une these (parfois pas explicite) pour fabriquer une apparence de sens et y amener le lecteur.
Cf par exemple la polémique autour du film "une nouvelle histoire de l'Homme" qui pretendait prouver l'évolution dirigée de l'Homme http://fr.wikipedia.org/wiki/Homo_sapiens_-_une_nouvelle_histoire_de_l'homme

l'erreur ne concerne alors pas le contenu de détail(en physique, en bio) mais la demonstration de la these d'ensemble: est elle explicite ? falsifiable (i.e. testable) ? y a t-il selection des données, ou tout le corpus connu est-il pris en compte ? les preuves sont-elles solides ou allusives et floues ? s'agit il d'une théorie ou d'un scénario ? etc.

souvent les gens qui veulent a tout pris arriver quelquepart finissent par tordre un peu la vérité ou la science pour y arriver, mais ca n'est pas forcément nécessaire: il faut quand meme se méfier. Ne pas trouver d'erreur dans les détails n'est pas une preuve de véracité de l'ensemble.
par ex bien des pseudo-théories ressemblant a de la science peuvent se réécrire logiquement sous la forme "si A et B et C et D et ...ZZ alors", ce qui peut etre juste mais suppose ensuite de prouver toutes ses prémisses (il suffit d'une fausse, mais on relache trop notre attention sur ce point). Et souvent des petites zones tres logiques et physiques sont reliées par des grands bonds hasardeux, mais on est rassuré (a tord) par les petits morceaux auto-cohérents.

--

Citation de: Robby
Alain ..... a écrit :

> Mon erreur je crois est dans l'intitulé de mon fil et dans le lien que j'ai cité car il ne m'a pas échappé que Staune était un militant et q'il devait donc avoir pas mal d'ennemis.


hum, attention aux connotations positivistes qu'on pourrait percevoir dans la formule "il est militant donc c'est normal qu'il ait plein d'ennemis". Ca fleure un peu son petit "syndrome Galilé". Or, il ne suffit pas d'être critiqué pour être un génie avant-gardiste !

> Mais je n'avais pas prévu le fossé existant entre des intelligences, ce qui est après tout humain


ceci aussi ressemble a un dangereux 'effet bof' ou 'juste milieu', tendant a mettre a un niveau équivalent '2 theses opposées' qu'il n'y a pourtant aucune raison de mettre sur un pied d'égalité. (cf l'erreur de logique dans "il y a 2 possibilités, Dieu existe, ou pas. Donc il y a 50% de chances que Dieu existe" :-) ).


--
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Re : Le signalement de ce bluffeur :
« Réponse #2 le: novembre 03, 2007, 07:16:37 am »
Citation

>> http://www.staune.fr/Science-et-sens-Rencontre-entre.html


Merci de ce lien que j'avais loupe, j'en sais un peu plus sur ce
que monsieur a a dire au sujet des ours.

Je cite en partie:

"Or, si la plus ancienne religion dont on puisse avoir la trace
est bien un culte de l'ours, cela indique qu’à l’image de l'ours
qui paraît mourir chaque hiver et qui "ressuscite" de façon
"énigmatique" à chaque printemps", les hommes préhistoriques
croyaient à la survie des morts...".

"C’est ainsi que naquirent les dieux. L’existence d’un culte de
l’ours semble montrer qu’à ce premier concept s’est très vite
joint un deuxième : celui de la survie de l’homme après la mort."

Le seul probleme avec cette assertion est que l'ours n'hiberne pas.

Apres s'etre refait une sante a l'automne en bouffant tout ce qu'ils
peuvent et s'etre ainsi engraisse, ils se trouvent un abri et ils y
somnolent, fonctionnant au ralenti, sans manger, ni defequer durant
plusieurs mois.

Mais de temps a autre tout au long de l'hiver ils sortent de leur torpeur
et font des petits tours aux alentours histoire de se degourdir un peu.

Comportement qui n'aurait pas echappe a des chasseurs avertis.

On peut imaginer plusieurs scenarios, embusquer dans son abri
l'ours decele par ses empreintes dans la neige par ex.

Les ours femelles mettent bas durant cette periode, s'occupent de
leur petit, les allaitent etc.

Et puis, autre objection, si on admet que l'homo sapiens est d'origine
africaine qu'aurait il adore durant les millenaires passes dans son
continent d'origine?

Je ne crois pas qu'il y ait des ours en Afrique et je ne crois pas non
plus a l'hibernation d'aucun animal africain.

Comme animaux disparaissant et re-apparaissant en Afrique
regulierement je ne vois que les oiseaux migrateurs, par exemple
les cigognes.

Alors je reprends a mon compte la phrase ci dessus:

"Or, si la plus ancienne religion dont on puisse avoir la trace
est bien un culte de la cigogne, cela indique qu’à l’image de la cigogne
qui paraît mourir chaque hiver et qui "ressuscite" de façon
"énigmatique" à chaque printemps", les hommes préhistoriques
croyaient à la survie des morts...".

Oops pour la cigogne remplacer hiver par ete...


Citation

http://www.staune.fr/Science-et-sens-Rencontre-entre.html

>>
>> Merci de ce lien que j'avais loupe, j'en sais un peu plus sur ce
>> que monsieur a a dire au sujet des ours.
>>
>> Je cite en partie:
>>
>> "Or, si la plus ancienne religion dont on puisse avoir la trace
>> est bien un culte de l'ours, cela indique qu’à l’image de l'ours
>> qui paraît mourir chaque hiver et qui "ressuscite" de façon
>> "énigmatique" à chaque printemps", les hommes préhistoriques
>> croyaient à la survie des morts...".
>>
>> "C’est ainsi que naquirent les dieux. L’existence d’un culte de
>> l’ours semble montrer qu’à ce premier concept s’est très vite
>> joint un deuxième : celui de la survie de l’homme après la mort."


Ces remarques de M. Staune sont tres importantes.

Le culte de l'ours persiste de nos jours et nous y avons tous participe.

On l'introduit des l'enfance en offrant a nos chers petits des nounours
ou des "teddy bears" sans lesquels ils ne s'endormiraient jamais.

Et meme certains adultes parait il.

Le nounours est omnipresent, il se reincarne souvent de nos jours pour les
enfants sous l'apparence d'un panda (lequel n'est pas vraiment un ours
peu importe) tres souvent.

Les pandas n'hibernent pas du tout.

Les adorateurs du panda seraient ils des heretiques?

Nounours ou panda, qui d'entre nous n'a pas un petit faible pour ces
animaux en peluche, sans doute un vestige lointain implante dans notre
cerveau par ces ancetres adorateurs des ours.

Et mm les gros les vrais, ours ou pandas, nous les regardons avec sympathie
des que nous pouvons en voir (avec quelques reserves cf plus bas) dans les
zoos ou en liberte parfois comme dans les parcs mationaux
canadiens ou US.

On essaye en France de reintroduire les ours dans les Pyrenees.

Avec plus ou moins de succes, il semble que les ours aiment bien manger
un mouton de temps a autre..

Malheureusement les adorateurs locaux du mouton ne veulent pas remoncer
a leur culte a eux.

Devrait on envoyer M. Staune comme missionnaire dans les Pyrenees?
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Jean Staune aurait répondu ceci (à authentifier) :
« Réponse #3 le: décembre 19, 2007, 03:49:05 pm »
Sur fr.sci.psycho, donc longtemps après que le message initial soit sorti des caches usenet, on a vu apparaître une réponse qui semble de Jean Staune, qui en a en tout cas le style caractéristique. On remarquera la persistance du "name-dropping" pour esbrouffer les gogos :
Il y a longtemps que laisser tomber du Luc Ferry, du d'Espagnat, ou du Trinh Xuan Thuan n'a plus la moindre chance de nous impressionner. La seule rigueur professionnelle que nous reconnaissons à l'entourage de ces personnages, c'est celle de leurs éditeurs, qui savent exploiter des filons pour faire du gros pognon, en profitant à fond de la naïveté du public. A défaut de rigueur scientifique, qui fut évacuée il y a longtemps.

Staune persiste à se voir comme victime du complot des matérialistes, c'est à dire en réalité, des scientifiques tout court.

Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
Cher Monsieur,

Je viens de découvrir que vous avez créé  un groupe de débat sur
google au sujet de mon livre. Je vous en remercie et je tiens à vous
signaler que vous avez  été gravement désinformé par un groupe de <<
fanatiques matérialistes >> que j'ai déjà rencontré ailleurs, tel <<
Oncle Dom >> sur << sur  la toile >>.


Ces gens se mettent à hurler dès qu'ils voient le mot spiritualité
comme  << Oncle Dom >> l'avoue lui-même naïvement. On peut bien entendu
être totalement opposé à mes idées, mais on ne peut certainement pas
les ridiculiser sur la base, en plus, de choses que je n'ai jamais
dites.

Comme vous l'avez vous-même corrigé par la suite, je n'ai jamais écrit
que "les lois d'Einstein sont un cas particulier de la mécanique
quantique". Ce serait une absurdité délirante. Malheureusement cette
affirmation complétement fausse de votre part a été reprise par
Jacques Lavau sur plusieurs sites web.

Contrairement  à ce que dit  Jacques Lavau, je n'ai jamais utilisé
l'existence d'un culte de l'ours, pour prouver quoi que ce  soit
concernant l'existence de Dieu!!!

J'utilise le culte de l'ours pour monter que l'homme s'est posé depuis
longtemps la question de l'existence d'un autre monde et d'une vie
après la mort. Contrairement à ce qu'une certaine science matérialiste
a pu laisser croire, les dernières découvertes scientifiques (cf mon
chapitre 14) montrent que cela est loin d'être absurde.

La démonstration de << faisabilité >> d'une vision non matérialiste
repose donc, dans ma démarche, sur des expériences scientifiques de
pointes récentes, et en aucune façon sur l'existence d'un culte de
l'ours. Prétendre le contraire comme le fait Jacques Lavau, c'est
allier la malhonnêteté à la stupidité.

Vous pouvez être rassuré en ce qui concerne le sérieux de ce que je
dis sur la physique.  Bernard d'Espagnat un des plus célèbres
physiciens français  actuels, connu pour sa rigueur, a présenté mon
ouvrage à l'Académie des Sciences morales et politiques.  Vous
trouverez ce texte au bas de cette page
 http://www.canalacademie.com/Notre-existence-a-t-elle-un-sens.html
 et vous verrez qu'il termine en disant que mon ouvrage est, à son
avis, exceptionnel ( d'autres réactions dont celle de Luc Ferry sont
sur
www.lesensdelexistence.fr).

Il se peut qu'il se trompe et moi aussi, et que Jacques Lavau ( qui
semble-t-il était encore étudiant en Deug  en l'an 2000),  ou que <<
Oncle Dom >> dont on ne connaît pas le CV scientifique aient raison.
Mais il se peut aussi qu'ils aient tort et que mon travail de synthèse
apporte un éclairage nouveau et essentiel sur l'évolution de nos
connaissances.

Ce qui est inacceptable, c'est qu'ils ne se posent même pas la
question! Pour eux ce travail est à rejeter à priori, alors qu'il est
soutenu par de nombreuses personnalités scientifiques (cf la préface
de Trinh Xuan Thuan  et la postface de Dominique Laplane) d'un niveau
très supérieur au leur. Cela devrait les amener à considérer, au moins
à titre d'hypothèse,  ne serait-ce que pendant une minute, que mon
travail est peut être exceptionnel...

C'est contre cette exclusion à priori que je m'insurge. Heureusement
tous les matérialistes ne sont pas aussi fanatiquement intolérants.

C'est pourquoi, je débattrai avec Jean-Paul Baquiast le 20 février, un
débat  qui promet.

En attendant d'avoir peut-être l'occasion de vous parler, je vous
prie, cher Monsieur,  de recevoir l'expression de mes sentiments
distingués.

Jean Staune


Sur un  point, un seul, le message de Staune est intéressant - du point de vue psychiatrique, s'entend - par l'aveu de vanité pyramidale, de problématique narcissique primaire : "que mon travail est peut être exceptionnel..."
Ben non ! Votre "travail" n'a rien d'exceptionnel, Monsieur Staune. Des quantités de prédicateurs ont déjà vendu des tas de trucs similaires, de l'animisme au vitalisme, et aucun de ces trucs là n'a jamais valu mieux que du crottin de cheval - du point de vue scientifique. Pierre Theillard de Chardin avait lui aussi diffusé une daube de même style. Mais bon, son éditeur a fait du pognon avec, ça s'est bien vendu... Et puis ma môman aussi se faisait de la gloire et du prestige facile avec cela, et m'avait prêché ce genre de bonnes paroles en toute ineptie ébaubie, profitant honteusement de la naïveté de mon enfance.

Pour la réfutation des délires theillardiens, c'était fait au moins en 1970 par Jacques Monod, dans son livre historique "Le hasard et la nécessité" ; celui que les autres créationnistes voudraient bien brûler.

Le jeu d'embrouille sur deux niveau de discours est constant chez Staune. On aura remarqué plus haut ses dénégations indignées, selon lesquelles le culte de l'ours ne lui servirait pas à démontrer l'existence des dieux. Sauf que, voilà la suite :
Citation de: Jean Staune
Après tout, cela est parfaitement logique : puisque le monde est constamment agité par les conséquences d’actes d’esprits que l’on ne voit pas, ce qui implique qu’ils existent dans un autre niveau de réalité que celui que nous percevons et où nous vivons, pourquoi ne pas penser que, de même que nous sommes apparus un jour dans ce monde (puisque l’on constate l’arrivée d’êtres qui auparavant n’étaient pas là) , quand nous quittons ce monde quelque chose de nous-même rejoint cet autre niveau de réalité.

Le coup du "repose donc, dans ma démarche, sur des expériences scientifiques de pointes récentes" mérite qu'on l'examine. Les "expériences scientifiques" en question resteront secrètes, bien évidemment. Comme d'habitude, le délire mystique qui nous est vendu ne repose en rien sur des expériences mais sur une interprétation tendancieuse, en profitant de l'ignorance du public, qui n'est pas assez formé pour démonter les supercheries.

Quelle que soit la suite du débat, nous avons largement assez de preuves pour confirmer que Jean Staune est et demeure un publicitaire et un escroc intellectuel incorrigible. Sur ce plan là, nous ne lui dénions pas son professionnalisme.

Mais s'il veut encore alourdir son dossier, c'est bien volontiers que nous l'invitons à s'enferrer encore davantage. Il a démontré qu'il n'a aucune profondeur stratégique, qu'il est tout entier dans la façade de son bluff. Il ne s'amendera jamais.
« Modifié: janvier 29, 2008, 11:47:51 pm par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Un naufrage hélas prévisible : Bernard d'Espagnat vante Staune...
« Réponse #4 le: décembre 19, 2007, 05:41:00 pm »
Le lien n'aboutit pas à un html, mais à un téléchargement de fichier .doc. Vous allez trouver ici donc une copie de cette commission de Bernard d'Espagnat envers Staune. Dire que nous soyons surpris d'un tel naufrage serait mentir. Depuis longtemps nous avions jeté le consternant "Réel voilé", déplorant la solitude du physicien paumé, indéfectiblement entubé dans son "dualisme onde-corpuscule", loin de toutes aides épistémologiques pertinentes. Déplorant aussi le sens commercial de son éditeur, qui lui faisait recommencer indéfiniment ses cris de détresse d'égaré, puisque cette nullité se vendait sous couleur de vulgarisation...

Citation de: Bernard d'Espagnat
Je dépose sur le bureau de l'Académie un livre de Jean Staune intitulé Notre existence a-t-elle un sens? Sous-titre: Une enquête scientifique et philosophique. (Presses de la Renaissance, Paris 2007, 533 pages).
Notre science est fertile en découvertes, mais la plupart sont affaire de spécialistes. Ne serait-elle intéressante que pour les personnes à tournure d'esprit plus ou moins scientiste, ne rêvant que structures de molécules ou interactions entre quarks? Sans trop se risquer à le dire beaucoup de non-scientifiques, aujourd'hui, le pensent, et pour eux ce livre sera, je le crois, une révélation. Car Jean Staune a compris qu'à l'heure actuelle les découvertes véritablement significatives ne sont pas celles qui intéressent le plus les scientistes. Bien au contraire il a su voir et faire voir que des découvertes scientifiques récentes remettent gravement en question tout le jeu d'idées pseudo évidentes qui durant des siècles a nourri une certaine illusion scientiste et qui, par voie d'osmose a, petit à petit, passablement rétréci l'horizon de pensée de Monsieur Tout-le-Monde. Et cela, manifestement, est philosophiquement et sociologiquement intéressant.
Pour l'établir il fallait parcourir la science dans son ensemble. C'est pourquoi le livre se divise en quatre principaux chapitres, consacrés respectivement à la physique, l'astrophysique, la neurologie et la théorie de l’évolution. En physique, après avoir rappelé la dualité onde-corpuscule et les problèmes conceptuels - connus mais bien réels - qu'elle soulève (dont le célèbre indéterminisme quantique) il explique ce que sont le théorème de Bell et les expériences d'Aspect, lesquels, pris ensemble, nous obligent à renoncer à tout réalisme local, et en particulier - mais oui ! - à l'atomisme philosophique. Le tout, note-t-il, plaide en faveur de l'idée que la physique nous décrit non pas le réel ultime, le réel en soi, mais seulement les apparences valables pour tous. Ce qui n'empêche aucunement la théorie correspondante d'avoir des applications étonnantes telle la construction d'une cryptographie inviolable. En astrophysique de même, après avoir rappelé l'essentiel des données actuelles Staune analyse l'une des notions aujourd'hui les plus discutées, celle du principe anthropique, et conclut que l'existence d'un principe créateur - ou d'un programme, si l'on préfère - est vraisemblable à moins que n'existe une infinité d'univers. En ce qui concerne la théorie de l'évolution, après avoir rappelé que l'évolution est un fait et le darwinisme une pure et simple théorie (honte à qui confond l'un et l'autre!) il donne de la situation une analyse objective et approfondie, et conclut prudemment que sur la validité du néo-darwinisme il est, actuellement, encore difficile de se prononcer. En neurologie, enfin, il montre, sur la base de données récentes, que le dualisme matière-esprit "redevient une hypothèse acceptable". Je tiens à souligner que dans chacun de ces quatre domaines l'auteur s'appuie sur une documentation très abondante et très à jour, qu'il analyse avec une grande pénétration. Naturellement, il ne lui incombait, en aucun d'eux, de se livrer à un exposé exhaustif des très nombreuses découvertes qui y furent récemment faites, la plupart étant neutres relativement au problème qui l'intéresse, celui, disons, du sens de l'existence. Mais de celles susceptibles d'y jouer un rôle il tient, dans le livre, objectivement compte, qu'elles soient ou non favorables à l'idée qu'il défend. Et, de fait le tri que son approche de la science le conduit ainsi à effectuer se trouve présenter un avantage, en quelque sorte additionnel. Celui d'offrir à "l'honnête homme" d'aujourd'hui, qu'il soit ou non soucieux de la "question du sens", une description claire et précise - débarrassée d'une foison de données adventices et centrée par là-même sur l'essentiel - de la manière dont s'organisent, dans les quatre domaines en question, nos connaissances fondamentales.
Dans un chapitre de conclusion Jean Staune émet l'idée qu'en science un nouveau paradigme est en train de s'imposer, qui peu à peu, sous la pression des faits observés, remplacera le paradigme original, lequel remonte au mécanicisme cartésien et newtonien. Ce nouveau paradigme, il donne de bonnes raisons de le concevoir dans la ligne du platonisme, au sens du mythe de la caverne: il y a une réalité fondamentale, unitaire et harmonieuse (du moins au sens où les mathématiques le sont), dont les phénomènes que nous étudions ne sont que les "ombres". Les philosophes trouveront là, je crois, matière à réflexion. En effet beaucoup, aujourd'hui semblent voir dans l'avènement de la notion "d'un monde de forces et de chocs" (Luc Ferry, Kant) - avènement suscité, notent-ils, par la science moderne en remplacement de l'idée antique de cosmos - quelque chose de définitif, que la philosophie devrait impérativement prendre en compte parmi les donnée sur lesquelles elle a à construire. Or justement, ce que montre clairement le livre de Staune c'est que, à cet égard, certaines découvertes récentes ont tout changé, et que maintenant considérer, par exemple, le monde comme étant fondamentalement une collection d'objets très simples soumis à des forces et s'entrechoquant - ou comme étant quoi que ce soit de similaire - est devenu anti- scientifique. Un changement de perspective qui, naturellement, légitime à nouveau des conjectures naguère tenue pour irrecevables mais n'implique de façon nécessaire ni, bien sûr, un retour au cosmos antique ni une conversion au religieux traditionnel. De fait, dans une section intitulée "Et Dieu dans tout ça" Jean Staune énumère avec beaucoup de lucidité sept postulats que l'on doit faire l'un après l'autre si l'on désire identifier l'ultime réalité dont il vient d'être question à un Dieu personnel sensible à nos prières.
Il me faut enfin préciser que Jean Staune a magnifiquement réussi à faire connaître toutes ces données et à développer ses arguments en un langage simple, clair, direct, amusant même à l'occasion, qui rend la lecture de ce gros livre aussi aisée que captivante et contribue à sa manière à en faire un ouvrage, à mon avis, exceptionnel.

Et voilà à quoi on s'expose quand on n'est pas biologiste pour deux sous, et qu'on se croit épistémologiste sans l'être.
Quel triste naufrage !
« Modifié: décembre 19, 2007, 05:52:02 pm par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
La croisade de l’UIP contre le matérialisme.
« Réponse #5 le: décembre 21, 2007, 11:44:16 am »
Nouveaux développements de l'affaire Staune, que vous pourrez suivre à http://deonto-ethics.org/impostures/index.php?board=16.0.

L'IUP et Staune ont déjà fait l'attention de l'AFIS (Association française pour l'information scientifique) : La croisade de l’UIP contre le matérialisme
par Alexandre Hendoir, http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article421.
Par l'Union Rationaliste : http://www.union-rationaliste.org/I_design.html.

Enfin, là où ses complices le couvrent d'éloges, on remarque que Staune plagie des phrases d'Antoine de Saint-Exupéry - ce texte qui me faisait déjà gerber quand notre prof de lettres de 1ère nous le donnait en sujet de rédaction - : http://sapiensweb.free.fr/articles/2-staune.htm avec encore et toujours le coup du chant grégorien...

Si vous me demandez si Staune me fait gerber, la réponse est oui.
« Modifié: décembre 21, 2007, 02:48:26 pm par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Le plan marketing de cet imposteur :
« Réponse #6 le: décembre 21, 2007, 01:30:23 pm »
Une discussion par Jean-Paul Baquiast : http://automatesintelligent.blog.lemonde.fr/2007/06/10/a-propos-d-elouvrage-de-jean-staune-notre-existence-a-t-elle-un-sens/

Beaucoup plus critique : http://neocreationniste.blogspot.com/2007/06/discuter-avec-nimporte-qui.html

Les non-sens de Jean Staune

Citation

mercredi 13 juin 2007
discuter avec n'importe qui ?

Doit-on accepter de se mettre en face de n'importe qui pour discuter ?

Je me pose la question après avoir lu la présentation que fait Jean-Paul Baquiast de The Book.

Jean Staune est à la recherche de respectabilité, qu'il espère gagner en débattant avec des adversaires qu'il considères comme convenables pour son marketing personnel. Ainsi, même quand il est mis en boîte par André Comte-Sponville il jubile. Il a débattu avec quelqu'un qui améliore sa visibilité dans les médias. Le résultat du débat (toujours philosophique, jamais orienté vers la partie "enquête scientifique" de The Book), ne pouvant aboutir à des conclusions nettes, est toujours utilisable auprès de ses groupies qui ne demandent qu'à être convaincues que quelqu'un au dessus d'eux les prends en charge.
Ainsi, quand je lui signale que notre correspondance en privée me paraît inutile parce que mon intérêt personnel est d'exposer son ignorance il rétorque que ça ne présente aucun intérêt pour lui, son intérêt étant de débattre avec des opposants bien plus connus que lui.

Est-ce souhaitable d'offrir ce glaçage de respectabilité à quelqu'un comme Jean Staune ? Je doute.

Qu'est-ce qu'il apporte sur la table du débat qui pourrait être intéressant ?

Du point de vue scientifique, terrain où souhaite se montrer compétent, je ne peux me prononcer que concernant ses tentatives anti-darwinistes. Une objectivité teintée de son a priori que le monde a été créé et que le hasard n'y est pour rien, qu'il essaie de soutenir avec les exemples les plus éculés, ayant été réfutés depuis belle lurette, et le sensationnalisme supporté par quelques scientifiques que je suspecte de suffisamment de cynisme pour qu'ils professent la controverse juste pour se montrer originaux. Prendre au sérieux JohnJoe McFadden annonçant que les mycobactéries n'ont pas de plasmides et que donc le transfert horizontal des gènes ne peut expliquer leur multi-résistance fera rigoler les biologistes, sauf Ogryzko qui prétend que la contestation d'une théories scientifiques est un dû au nom de la liberté de parole ! Le non biologiste sera peut-être convaincu que si deux éminents scientifiques pensent que Staune a raison il est peut-être possible qu'il ait raison. Ils ne mettront pas en balance le fait que pour un McFadden et un Ogryzko il y en a des milliers qui sont de l'avis opposé et qui soutiennent le leur par des résultats expérimentaux, tandis que ce que Staune rapporte ne sont que des hypothèses non testables. Lutte contre la pensée unique qui ne touche jamais les domaines qui n'ont pas un lien direct avec la spiritualité; pas de contestation au sujet de U=RI par exemple, qui relève autant de la pensée unique en sciences que la théorie de l'évolution.

Du point de vue science appliquées, son exemple de robot inapte à parcourir des paysages analogues aux "fitness landscapes" tombe en quelques minutes en démonstration pratique, pas en hypothèses et sophismes. De même que son ignorance des applications des algorithmes génétiques.

Quelle est l'attitude de Staune quand on lui "met le nez dans le caca" ?

Nier, nier, nier, avec force et conviction l'évidence qu'on place devant lui, se cacher derrières ce que, les uns ou les autres de ceux qu'il cite et considère comme ses conseillers, ont dit, prêt à rejeter la faute sur eux. Essayer de minimiser la porté des contre-exemples qui lui barrent le chemin, recourant si nécessaire à des accusations de malhonnêteté envers ses adversaires qui n'ont pas l'obligeance de le laisser faire.

Et quand on en arrive à parler théologie les choses sont pires. Baptisé orthodoxe, converti au catholicisme, se déclarant catholique hérétique (ne croyant pas au dogme de l'église catholique) fabriquant sa propre scienligion, n'ayant pas une définition de dieu ferme (qui risquerait de restreindre le nombre de ses supporteurs) sous prétexte d'éviter la pensée unique (Voir page 455 de mon livre ou je définis toutes une séries de conceptions différentes de dieu, justement pour éviter toute "pensée unique" sur ce thème. Oui, mon livre part d'une approche aussi objective que possible du réel).

Ce qui caractérise le mieux Jean Staune est l'absence de conviction autre que dieu devrait exister, ne serais-ce que pour lui donner raison, à lui. Le reste est modulable à souhait au grès des besoins et des sources de financement. Si le Discovery Institute n'est pas un partenaire financier intéressant et que la John Templeton Foundation n'aime pas l'Intelligent Design Staune sera un détracteur acharné de l'Intelligent Designer.

Est-ce souhaitable de discuter avec quelqu'un qui est tellement amorphe en termes d'arguments ?

Je pense que Jean Staune déteste le darwinisme parce qu'il le pratique et il n'aimerait pas que ses proches s'en rendent compte. Il émet un gros paquet d'hypothèses gratuites (presque aléatoires) et attend de voir lesquelles pourront survivre au fil du temps à travers les discussions diverses pour clamer qu'il avait raison, considérant même les cadavres déjà bien froids comme des alliés qui peuvent lui servir, tant que son lectorat ne sait pas qu'ils sont morts.

Il triomphe non pas quand un de ses exemples/supports a été prouvé (ce qui ne risque probablement pas d'arriver) mais quand il a évité de se servir d'un exemple qui a été clairement réfuté (voir Michael Behe et évolution des baleines).

Est-ce souhaitable de discuter avec Jean Staune ?
Oui, en commençant par présenter le manque de sérieux de son travail, le fait qu'il ne peut prétendre au titre d'enquête scientifique, en montrant le caractère subjectif de sa collection de ce qui considère les supports de ses hypothèses.
Puis, éventuellement, abordant à nouveau le fait que ses hypothèses concernant un autre niveau d'existence sont exactement ce qu'elles étaient il y a un, deux ou vingt siècles. Des hypothèses gratuites.

Publié par Oldcola 
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Merci à Jean Staune de participer à l'instruction de son procès !
« Réponse #7 le: janvier 12, 2008, 04:56:58 pm »
Merci à Jean Staune de participer si activement à l'instruction de son procès !
De : staune@uip.edu
Date : 12/01/2008 23:32
Forums : fr.sci.physique,  fr.sci.zetetique

Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
On 8 jan, 02:35, Lavau <ad...@caton-censeur.org> wrote:
> > Début de débat sur la tentation (irrésistible ?) de l'abandon de la
> > discipline d'objectivité, et ses conséquences perverses au cours de
> > huit dernières décennies :http://deonto-ethics.org/impostures/index.php?topic=31.0
> > L'écriture y est accessible à tout enregistré, et la lecture à tous.
> >
> > Etat actuel et provisoire de la rédaction :
> >
> > La tentation du retour au subjectivisme, et ses conséquences.
> >
> > Petit rappel anecdotique, mais représentatif.
> > C'est en amphi de psychologie que j'ai sursauté, en conférences de
> > méthodes, commune aux spécialités représentées en Maîtrise : Le
> > professeur de psychologie clinique invoquait la mécanique quantique en
> > renfort d'une précaution méthodologique. Que la  précaution qu'il
> > enseignait fut judicieuse, n'est pas contestable. Qu'il invoque une
> > science dure, en principe vouée à l'objectivité, pour nous mettre en
> > garde contre les dangers de nos aveuglements à nos propres actions,
> > aux messages subjectifs que nous délivrons à chaque fraction de
> > seconde, voilà qui était une imposture héritée. En gros l'essentiel du
> > grand public a subi plusieurs abus de confiance et des impostures de
> > la part de l'enseignement, et la vulgarisation de la microphysique
> > quantique en classe, en fac, et par les média en fait partie ; et le
> > plus gros des professeurs de physique qui enseignent dans le
> > secondaire, ont subi les mêmes abus de confiance eux aussi.
> >
> > Représentatif des autres exploitations abusives.
> >
> > Fridjof Capra, Trinh Xuan Thuan et Bernard d'Espagnat sont
> > systématiquement appelés en renfort, par les vendeurs spiritualistes
> > d'huile de serpent. ParJeanStaunebien sûr, par les autres
> > propagandistes de l'Intelligent Design, par toute la mouvance New Age,
> > semble-t-il. Ces trois physiciens là sont-ils des escrocs spéciaux ?
> > Suffira-t-il de bannir et chasser ces trois boucs dans le désert, pour
> > que la tribu se retrouve pure et virginale, débarrassée de tous
> > péchés ? Même pas : ils n'ont fait qu'exploiter jusqu'au bout, une
> > faute professionnelle vieille de 80 ans, standardisée et partagée par
> > la totalité de la clique des vainqueurs du congrès Solvay de 1927.
> > C'est en 1927 que se sont cristallisées, sous couleur de positivisme,
> > et autour de la personnalité de Werner Heisenberg,  la répudiation de
> > l'objectivité des lois physiques, l'obsession de mettre l'observateur
> > et sa subjectivité au centre de l'image, et de se mettre au centre du
> > subjectivisme pour triompher de toute objectivité et de tout
> > impersonnalisme en sciences dures.
> >
> > Franco Selleri a remarquablement enquêté sur les aspects du conflit
> > des générations qui a régné sur ce coup d'état de 1927. Mais il n'a
> > pas mentionné l'intense proximité de la boucherie de 1914-1918. Alors
> > que seule cette immense et injustifiable boucherie, sans aucun but de
> > guerre qui fut d'économie ni de politique étrangère, avec pour unique
> > objectif de guerre la volonté des classes possédantes de mater et
> > massacrer leurs paysanneries et leurs classes ouvrières, est de taille
> > à expliquer l'immensité de la répudiation générale de l'objectivité
> > scientifique, et l'immense vague de subjectivisme barbare qui a envahi
> > l'Europe alors. L'invasion de la physique aussi par ce subjectivisme
> > égocentrique n'étant qu'un détail anecdotique dans l'horreur de
> > l'histoire du 20e siècle. Bien que la modalité adoptée soit
> > scientifiquement discutable, pour ne pas dire peu excusable, la
> > motivation initiale mérite au moins de la compréhension : l'ascétisme
> > d'objectivité de la science, était viscéralement perçu comme aussi
> > inhumain et destructeur, que l'avaient été les mitrailleuses de la
> > guerre de 14-18. Les survivants ont fait une sur-réaction
> > d'individualisme, de revendication de leur instinct le plus animal, de
> > barbarie revendicatrice. Quatre-vingts ans après, ce serait bien que
> > nous fussions capables de nous affranchir de la barbarie de l'époque,
> > au moins en microphysique.
> > Sur le plan de la théorisation physique, Selleri n'avait pas non plus
> > la solution des paradoxes qu'il expose au lecteur.
> > Nous ne sommes plus dans cette situation fort frustrante.
> >
> > Qui a tiré la sonnette d'alarme en premier ?
> > C'est encore et toujours Jacques Monod, qui dans sa spécialité la
> > biologie, a su rappeler que le postulat fondateur de la science, est
> > que la nature est objective à nous, et non subjective. C'est justement
> > parce qu'ils sont vendeurs de subjectivité dirigée, que les camelots
> > du spiritualisme cités ci-dessus, tirent à boulets rouge sur Jacques
> > Monod. Comme des boussoles qui indiqueraient le Sud, comme Rantaplan
> > qui fuit les Dalton au lieu de les pister, ils indiquent a contrario
> > ce qu'ils voulaient cacher et supprimer.
> >
> > Le positivisme : une confusion entre l'étage théorique général, et les
> > théories particulières de l'instrumentation concrète.
> >
> > Les biologistes n'ont pas subi le positivisme dur que nous physiciens
> > subissons depuis Heisenberg. Dans toutes discussions avec des
> > collègues physiciens ou apprentis physiciens, reviennent constamment
> > la confusion entre les faits et les interprétations, l'obsession de
> > maintenir l'observateur macroscopique au centre de l'image
> > microphysique, et le remplacement des conditions concrètes et
> > détaillées du dispositif expérimental par des slogans hâtifs et
> > péremptoires, directement recopiés de la vulgate quantique. Il n'y a
> > pas d'autres issues à la crise, que de séparer une physique objective,
> > où les lois de la microphysique sont totalement découplées des
> > intentions de l'observateur, et une physique de l'instrumentation, qui
> > soit beaucoup plus fine et réaliste que ce qui en a tenu lieu tout du
> > long du règne du copenhaguisme.
> >
> > Rédaction en cours. A suivre.

Bel exemple de folie et d'imposture :
 Un certain Jacques Lavau qui n'est meme pas un petit chargé de
recherches CNRS en physique ou un maitre de conférences en physique
dans une fac d'état aurait raison la ou tout les fondateurs de la
physique moderne auraient tort.
Et il rédige une révolution qui nous permettera de voir la physique
sous un jour complétement nouveau!!
Quand aux scientifiques qui soutiennent que la physique quantique
signe l'arrêt de mort du matérialisme il y en a des dizaines et non
pas trois ( Lavau est aveugle en plus d'etre mégalo) voir le chapitre
5 de mon ouvrage "notre existence à t elle un sens" presses de la
renaissance 2007
www.lesensdelexistebnce.fr

De : staune@uip.edu
Date : 12/01/2008 22:47
Forums : fr.sci.psychologie,  fr.sci.physique,  fr.sci.zetetique
Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
On 21 déc 2007, 17:26, Jacques Lavau
<Nolavauspamjac@klube_internaite.effaire> wrote:
> > Oncle Dom a écrit :
> >
> >
> >
>>>> > >>> Il se peut qu'il se trompe et moi aussi, et que Jacques Lavau ( qui
>>>> > >>> semble-t-il était encore étudiant en Deug  en l'an 2000),
>> > > Ah tiens? Il n'était quand même pas en culottes courtes?
>> > > Traduction: j'ai un ami qui m'a dit que son beau frère avait un collègue
>> > > dont le fils a connu un Jacques Lavau qui était étudiant en DEUG en l'an
>> > > 2000
>> > > Merci MrStaune, ça c'est de la science!  ;-)
> >

> > Il est tout à fait exact que j'étais en DEUG de psychologie l'année
> > universitaire 1999-2000. Mon principal mémoire de DEUG est à
http://lavaujac.club.fr/je_fais1.htm et la suite à http://lavaujac.club.fr/je_fais2.htm:
> > La persistance de schèmes infantiles dans l'enseignement des
> > mathématiques et de la physique.
> >
> > Cet ahuri de Staune s'imagine qu'il s'agit là de ma formation
> > initiale.
> >
> > Les hasards de la vie sont surprenants : je n'avais postulé à cette 2e
> > année de DEUG que comme plan de rechange, au cas où ma candidature
> > pour le DEA de sciences de l'éducation ne serait pas retenu.
> > Mon thème de recherches : "Le contrat de désensorialisation dans
> > l'enseignement des sciences ; abus et remèdes" a été jeté, comme ne
> > rentrant pas dans les thèmes nationaux imposés (par le ministre ?).
> > J'ai beaucoup d'admiration pour une recherche en sciences humaines,
> > qui doit rentrer intégralement dans les thèmes que le ministère a
> > prévus et autorisés...  ;-)
> > Le message ainsi délivré par le ministère aux praticiens et chercheurs
> > du terrain est "Je pense, donc tu suis !".
> >
> > C'est un peu comme les propositions de lois d'initiative populaire :
> > il n'y en a vraiment pas beaucoup sur le bureau de l'Assemblée
> > Nationale...
> >
> >
> >
>>>> > >>> C'est pourquoi, je débattrai avecJean-Paul Baquiast le 20 février,
>>>> > >>> un débat  qui promet.
>> > > ... d'ètre bien saignant, s'il a lieu  ;-)
> >
> > S'il a lieu, car c'était là une première nouvelle pour ledit Baquiast.
> >
> >
> >
>>> > >> Baquiast dément prévoir sa participation, tant annoncée par Staune...
>> > > A qui se fier, mon bon monsieur?  ;-)
> >
> > Réponse de l'intéressé :
> > "Cher monsieur, merci de m'avoir signalé que j'étais à mon insu
> > mobilisé pour la cause spiritualiste dans les sciences. On ne se
> > méfiera jamais assez..."
> >
> > --
> > La science se distingue de tous les autres modes de transmission des
> > connaissances, par une "croyance" de base : nous croyons que les
> > experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent
> > contenir toutes sortes de fables et d'erreurs, et qu'il faut prendre
> > la peine de vérifier, par des expériences.
> > -- Jacques Lavau  (retirer les anti et les spam pour le courriel)http://lavaujac.club.fr


je ne connais Jacques Lavau que par ses commentaires
mais c'est déja assez pour estimer qu'il s'agit d'un fou furieux
je viens de trouver ce post de YBM alias Jean-Pierre Messager (qui est
un rationnaliste que j'ai croisé sur d'autres sites) sur

http://groups.google.fr/group/fr.sci.physique/browse_thread/thread/aba4ad2a550ef625/ca7f4f6452f01659?lnk=gst&q=jean+staune#ca7f4f6452f01659

je crois que cela se passe de commentaires... mais je veux juste dire
à quel point je suis d'accord avec la DERNIERE PHRASE

> >J'ai lu le fil où tu réponds à Steaune (et que presque personne, à
> > commencer par Steaune lui-même, n'a sans doute pu lire par fait de
> > crosspostage de goret)... J'y crois pas : TU AS RÉUSSI À LUI PARLER
> > DE TA MÈRE !!!
> > T'es vraiment un malade frappadingue, on le savait, mais ça ne va
> > pas en s'arrangeant. Pour le reste méfie-toi quand même, ton attitude
> > infantile ne te dispense pas d'assumer tes propos. Vomis sur tes
> > parents si ça te permet de t'illusionner sur la longue série
> > d'échecs (que tu nous a raconté par le menu ici) qu'a été ta misérable
> > vie. Cependant tu ferais bien d'éviter de vomir sur ceux de ceux qui ont
> > l'outrecuidance de ne pas avaler tes vérités révélés paranoïdes.
> > Étant incapable de répondre sur le fond à la moindre remarque sur tes
> > "coups de génie" vindicatifs, tu t'enfuis dans l'attaque à la personne,
> > et à leur ascendance que tu connais en rien. Te croyant compétent en
> > psychologie (où tu es aussi nul et obsédé par tes problèmes personnels
> > qu'ailleurs), tu ne fais qu'illustrer ta profonde couardise.
> > Un bon coup de pied au cul, ça te ferait du bien.

De : staune@uip.edu
Date : 12/01/2008 23:00
Forums : fr.sci.psychologie,  fr.sci.physique,  fr.sci.zetetique
Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
On 21 déc 2007, 17:26, Jacques Lavau
<Nolavauspamjac@klube_internaite.effaire> wrote:
> > Oncle Dom a écrit :
> >
> >
> >
>>>> > >>> Il se peut qu'il se trompe et moi aussi, et que Jacques Lavau ( qui
>>>> > >>> semble-t-il était encore étudiant en Deug  en l'an 2000),
>> > > Ah tiens? Il n'était quand même pas en culottes courtes?
>> > > Traduction: j'ai un ami qui m'a dit que son beau frère avait un collègue
>> > > dont le fils a connu un Jacques Lavau qui était étudiant en DEUG en l'an
>> > > 2000
>> > > Merci MrStaune, ça c'est de la science!  ;-)
> >
> > Il est tout à fait exact que j'étais en DEUG de psychologie l'année
> > universitaire 1999-2000. Mon principal mémoire de DEUG est à
http://lavaujac.club.fr/je_fais1.htm et la suite à http://lavaujac.club.fr/je_fais2.htm:
> > La persistance de schèmes infantiles dans l'enseignement des
> > mathématiques et de la physique.
> >
> > Cet ahuri de Staune s'imagine qu'il s'agit là de ma formation
> > initiale.
> >
> > Les hasards de la vie sont surprenants : je n'avais postulé à cette 2e
> > année de DEUG que comme plan de rechange, au cas où ma candidature
> > pour le DEA de sciences de l'éducation ne serait pas retenu.
> > Mon thème de recherches : "Le contrat de désensorialisation dans
> > l'enseignement des sciences ; abus et remèdes" a été jeté, comme ne
> > rentrant pas dans les thèmes nationaux imposés (par le ministre ?).
> > J'ai beaucoup d'admiration pour une recherche en sciences humaines,
> > qui doit rentrer intégralement dans les thèmes que le ministère a
> > prévus et autorisés...  ;-)
> > Le message ainsi délivré par le ministère aux praticiens et chercheurs
> > du terrain est "Je pense, donc tu suis !".
> >
> > C'est un peu comme les propositions de lois d'initiative populaire :
> > il n'y en a vraiment pas beaucoup sur le bureau de l'Assemblée
> > Nationale...
> >
> >
> >
>>>> > >>> C'est pourquoi, je débattrai avecJean-Paul Baquiast le 20 février,
>>>> > >>> un débat  qui promet.
>> > > ... d'ètre bien saignant, s'il a lieu  ;-)
> >
> > S'il a lieu, car c'était là une première nouvelle pour ledit Baquiast.
> >
> >
> >
>>> > >> Baquiast dément prévoir sa participation, tant annoncée parStaune...
>> > > A qui se fier, mon bon monsieur?  ;-)
> >
> > Réponse de l'intéressé :
> > "Cher monsieur, merci de m'avoir signalé que j'étais à mon insu
> > mobilisé pour la cause spiritualiste dans les sciences. On ne se
> > méfiera jamais assez..."
> >
> > --
> > La science se distingue de tous les autres modes de transmission des
> > connaissances, par une "croyance" de base : nous croyons que les
> > experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent
> > contenir toutes sortes de fables et d'erreurs, et qu'il faut prendre
> > la peine de vérifier, par des expériences.
> > -- Jacques Lavau  (retirer les anti et les spam pour le courriel)http://lavaujac.club.fr

Pour oncle Dom

La seule chose que je cherche à montrer en affirmant que Charles
Townes, Trinh Xuan thuan, Jean Kovalevsky, Bernard d'Espagnat ou
Dominique Laplane me soutiennent, ce n'est, bien  sur, pas que j'ai
raison (contrairement à ce que veux croire Oncle Dom) mais que la
synthèse que je présente mérite d'être prise au sérieux (même si l'on
est en désaccord avec elle) et ne peut en aucune façon être mise sur
le même plan que l'affaire UMMO ou autre chose paranormal de ce type.
Peut on, une seule micro seconde, imaginer les scientifiques précités
soutenant un livre sur l'affaire UMMO?? L'honnêteté élémentaire oblige
à répondre par un NON franc et Massif. Mais il y a  longtemps  que je
ne crois plus en l'honnêteté intellectuelle de oncle Dom
« Modifié: janvier 29, 2008, 11:50:27 pm par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Jean Staune continue d'instruire son procès :
« Réponse #8 le: janvier 13, 2008, 05:40:28 pm »
Jean Staune continue d'instruire son procès :

De : staune@uip.edu
Date : 14/01/2008 00:52
Forums : fr.sci.psychologie,  fr.sci.physique,  fr.sci.zetetique
Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
T'a rien compris mec!
Ici on fait le procès de jacques Lavau !
comme l'a dit YBM (encore une fois, je ne  rajoute pas un mot) en
parlant de toi:
- malade frappadingue
-  nul et obsédé
- profonde couardise
- ta misérable  vie.
- longue série d'échecs
- attitude infantile
-  paranoïdes

j'aurai pas osé en dire autant: la charité chrétienne m'en empéche!!
Mais puisque un autre l'a dit je peux le citer...

De : staune@uip.edu
Date : 14/01/2008 01:12
Forums : fr.sci.psychologie,  fr.sci.physique,  fr.sci.zetetique
Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
info complémentaire pour le "procés" de Jaques lavau
en 3 jours il a réussi à coup d'insultes à ce faire virer de
Wikipédia :
Stop
Lavau, j'ai tenté avec toi un dialogue courtois -- sans résultat.
Malgré mes appels au calme, tes propos sont de plus en plus
insultants. J'imagine que tu as connu des déboires dans la vie mais
Wikipédia n'y est pour rien et n'a pas supporter ton attitude. Je
suppose qu'il est inutile de te demander des excuses et je serai donc
favorable à ton départ.

toute l'affaire se trouve la
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_Utilisateur:Lavau

si vous avez du temps à perdre lisez c'est édifiant
Bon pour moi c'est terminé plus de temps à perdre avec Lavau l'affaire
est entendue !

De : staune@uip.edu
Date : 14/01/2008 01:19 et 01: 24
Forums : fr.sci.psychologie,  fr.sci.physique,  fr.sci.zetetique

Réémission des mêmes messages.

C'était : En direct du spiritualisme, par le mec qui vous refait le coup du chant grégorien...
« Modifié: janvier 29, 2008, 11:51:20 pm par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Suite du feuilleton Staune :
« Réponse #9 le: janvier 15, 2008, 06:07:50 pm »
Suite du feuilleton Staune :

De : staune@uip.edu
Date : 15/01/2008 23:44
Forums : fr.sci.psychologie, fr.sci.zetetique

Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
On 14 jan, 12:17, Jacques Lavau
<Nolavauspamjac@klube_internaite.effaire> wrote:
> > Il était prévisible queJeanStaunepose à la victime d'une injuste
> > "ségrégation a priori", une "injuste exclusion", par des "doctrinaires
> > matérialistes fanatiques et intolérants". Tous les imposteurs hurlent
> > de même à l'injustice.
> >
> > Non, ce n'est pas à coups de slogans "matérialistes et rationalistes
> > contre spiritualistes", que nous fonctionnons. Seuls des débiles
> > mentaux et des militants, fonctionnent ainsi. Ce n'est pas à titre de
> > "spiritualistes" queStauneet ses complices méritent d'être combattus :
> > C'est à titre de menteurs invétérés, despotiques et toxiques.
> >
> > L'habillage dit "philosophique" dans lequel telle clique de menteurs
> > habille son mensonge pour conquérir et conserver le pouvoir, a bien
> > peu d'importance, n'a qu'une importance symbolique. De toutes façons,
> > ce sont les narcissismes individuels, plus ou moins fédérés en une
> > doctrine et un Moi Idéal plus ou moins délirants, qui font d'eux des
> > gens dangereux, des aspirants criminels, puis souvent des criminels
> > tout court.
> >
> > Voir un peu plus loin la preuve par l'union parfaite entre deux
> > imposteurs invétérés, le mêmeJeanStaune, et le non moins vomitif
> > YBM, théoriquement opposés par leurs slogans, et en fait réunis par
> > leur même perversité.
> >
> > Nous avions déjà entendu deux cliques de menteurs professionnels,
> > théoriquement concurrentes, se rejoindre dans leurs intérêts
> > stratégiques : ce communiqué de l'épiscopat français, qui volait au
> > secours de l'ayatollah Khomeiny et de sa fatwa, de sa condamnation à
> > mort de l'écrivain Salman Rushdie. "Rrrhah ! Encore une fois des
> > croyants sont blessés dans leur crédulité !...."
> >
> > Bin oui quoi à la fin ! Imposteurs professionnels de toutes
> > obédiences, unissez vous contre ces salauds d'incroyants qui vous
> > encerclent et vous persécutent ! ...
> >
> > Depuis quelques années déjà, constatant les ravages causés par
> > l'esprit militant comme camouflage du narcissisme et du sadisme, par
> > les guerres de clans slogan contre slogan, les "Rrrhah ! J'tai reconnu !
> > Tu es tous les adeptes du mauvais slogan ! A mort les infidèles!",
> > nous avons reconnu la nécessité d'exposer en clair nos valeurs, notre
> > éthique, notre déontologie aux feux du débat et de la critique. Le
> > premier jet, limité à la seule discipline des débats, est paru le 24
> > février 2004 sur le défunt forum "Synpoïésis, co-évoluer et créer". La
> > version définitive, commune aux six sites que j'ai fondés et que je
> > dirige, est lisible par exemple àhttp://lavaujac.club.fr/Charte_de_bonne_conduite.html
> >
> > Le code de déontologie plus fondamental est toujours àhttp://deonto-famille.info/index.php?topic=7.0
> > Les objections très sensées d'Isla lui font suite, en attendant que
> > l'on sache les intégrer dans une nouvelle re-rédaction. C'est une
> > question ouverte.
> >
> > Contrairement à la criminalité organisée et masquée, nous n'avons rien
> > à cacher, nous.
> >
> > --
> > La science se distingue de tous les autres modes de transmission des
> > connaissances, par une "croyance" de base : nous croyons que les
> > experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent
> > contenir toutes sortes de fables et d'erreurs, et qu'il faut prendre
> > la peine de vérifier, par des expériences.

Lavau ose prétendre avoir une charte de deontologie alors que par ces
insultes et son comportement inacceptable il a réussi  à se faire
expulser de Wikipédia en seulement 3 jours!
voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_Utilisateur:Lavau
Et que  ici il dit de moi :
- Seuls des débiles
 mentaux et des militants, fonctionnent ainsi
- menteurs invétérés, despotiques et toxiques.
 - clique de menteurs
- gens dangereux, des aspirants criminels, puis souvent des criminels
tout court
- menteurs professionnels

charte mon oeil!
lavau est certainement un des hommes ayant le moins de déontologie au
monde

je pose la question à tous ceux qui fréquentent ce forum y compris
ceux qui ne pensent pas comme moi :
que peut on dire à un tel malade mental??

Merci à Jean Staune, de continuer d'instruire si vigoureusement son
procès.

Jean Staune est tellement aveuglé par son militantisme, qu'il ne s'est
même pas aperçu de sa contradiction :
Comment puis-je être "expulsé de Wikipédia", si on peut y lire ma
fiche et sa page de discussions ?

Bien sûr, Staune va arguer qu'il croit Jean-Pierre Messager, dit YBM,
sur parole : il le prétend. Seulement YBM est un faussaire permanent,
exactement comme son copain Staune. Ce qu'il prétend est
systématiquement truandé et fallacieux. C'est bien pourquoi ils
s'entendent à merveille, tout en faisant semblant de s'opposer sur les
slogans. Ils sont tous deux des boussoles qui indiquent le Sud,
l'Ouest ou l'Est au gré de leurs intérêts politiciens et pervers, mais
jamais le Nord.

Je refuse d'écrire davantage sur JypiJypia, depuis la guerre privée
que j'y ai subi de la part d'un administrateur à la jalousie maladive,
et au pouvoir incontrôlé. La JypiJypia me sert de magasin de sottises
à exhiber au sottisier. Voilà tout. On en reparlera quand "Jyp" m'aura
présenté ses excuses.

Staune est condamné à ne jamais rien comprendre à l'opposition de
principe, à l'incompatibilité totale entre déontologie et religion. C'est
pourtant écrit en toutes lettres, mais son aveuglement militant
le condamne à la débilité logique. Je ne consacrerai pas une minute à
ouvrir les yeux à un militant et vaniteux aussi nauséabond.


De : staune@uip.edu
Date : 16/01/2008 00:18
Forums :  fr.sci.physique
Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
juste pour provoquer un peu Lavau ( et aussi pour être sympa avec ce
pauvre type...  ça  va l'aider pour mon procés, je lui donne des
verges pour me faire battre par les laicards non cinglés de ce forum-
si si il y en a quand même)

Le monde d'aujourd'hui :

Sarkozy loue Dieu et ceux qui concilient islam et modernité
 A Riyad, Nicolas  Sarkozy a salué " ceux qui s'efforcent de  faire la
synthèse entre l'identité  profonde de l'islam et la modernité " et
plus surprenant pour le chef d'un Etat  laïque, a loué

" Dieu, qui n'asservit pas l'homme, mais qui le libère, Dieu, qui est
le rempart contre l'orgueil démesuré et la folie des hommes ".


Quel pied ! Quel bonheur de voir un chef de l'Etat faire un tel bras
d'honneur à la laicité ! Je n'ai que 44 ans et je ne pensais pas vivre
assez longtemps pour voir cela de mon vivant!
Plus que jamais vive Sarko !!!
« Modifié: janvier 15, 2008, 06:12:57 pm par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Jacques

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 763
Feuilleton Staune, suite encore :
« Réponse #10 le: janvier 19, 2008, 12:56:00 pm »
De : staune@uip.edu
Date : 17/01/2008 22:14
Forums : fr.sci.psychologie, fr.sci.zetetique
Sujet : Re: C'est à titre de faussaires invétérés, despotiques et toxiques,
Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]

lavau a écrit
"Staune est condamné à ne jamais rien comprendre à l'opposition de
principe, à l'incompatibilité totale entre déontologie et religion."
Deja qu'il n'y a aucune incompatibilité entre science et Religion voir
mon livre( www.lesensdelexistence.fr), je ne vois VRAIMENT PAS comment
la moindre incompatibilité entre déontologie et religion pourrait
exister!!
D'ailleurs, a ma connaissance, Lavau est le premier à proférer une
telle énormité.
Je veux donc remercier Jacques Lavau pour les services qu'il rend à la
cause des religions et des spiritualistes en discréditant ainsi les
matérialistes. Merci de tout coeur Jacques!!


De : staune@uip.edu
Date : 17/01/2008 22:27
Forums : fr.sci.psychologie, fr.sci.zetetique
Sujet : Re: C'est à titre de faussaires invétérés, despotiques et toxiques,
Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
ps le tissu d'absurdités que Lavau a essayé de publier sur Wikipédia
a  bien été retiré en quelques jours. Par contre sa folie est là pour
toujours!
voir ses délires et sa mégalomanie sur
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_Utilisateur:Lavau
mais il s'agit d'un "poubelle" de Wikipédia pas de l'encyclopédie elle
même.


De : staune@uip.edu
Date : 17/01/2008 22:37
Forums : fr.sci.physique, fr.sci.zetetique

Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
On 16 jan, 01:31, robby <m...@pla.net> wrote:
> > sta...@uip.edu a écrit :
> >
>> > > lavau c'est la honte des matérialistes !!
>> > > les spiritualistes comme moi lui disent merci !
> >
> > C'est un peu facile. Vous faites moins le fier quand c'est Richard
> > Monvoisin qui vous donne la réplique !
> >
> > Mis a part utiliser en permanence et en force l'argument d'autorité, la
> > ou il n'a aucune raison de s'appliquer.
> >
> > Par ailleurs j'aurais bien aimé des réponses quant au caractère trompeur
> > de nommer "Université" (de Paris, on ne se refuse rien) votre
> > association 1901.
> >
> > --
> >
> > Fabrice

pouvez vous m'expliquez pourquoi tous les obscurantistes
rationnalistes de votre genre parle de  l'UIP  en disant
"qui n'a d'université que le nom" et nous reproche d'avoir ce nom et
ne font jamais ce reproche
à toutes les universités populaires ou de l'ULTS de Paris ou les
dizaines d'autres associations de loi 1901 qui portent le nom
d'université, qui pourtant font exactement la meme chose que nous et
ne délivre non plus aucun diplome???
oui pourquoi??

bon mais si les rationnalistes étaient des gens rationnels et non des
fanatiques cela fait longtemps qu'on le saurait...


De : staune@uip.edu
Date : 17/01/2008 22:45
Forums : fr.sci.physique

Citation de: [email]staune@uip.edu[/email]
On 16 jan, 03:06, YBM <ybm...@nooos.fr> wrote:
> > sta...@uip.edu a écrit :
> >
>> > > lavau c'est la honte des matérialistes !!
>> > > les spiritualistes comme moi lui disent merci !
> >
> > N'allez tout de même pas si vite en besogne. Il n'est pas besoin
> > de gratter beaucoup sous la surface pour remarquer que vous vous
> > engouffrez bien volontiers dans le boulevard que d'aussi pauvres
> > critiques que Lavau vous offrent. On vous lit beaucoup moins quand
> > il s'agit de critiques mieux fondées ou de questions sur le statut
> > parfaitement bidon de votre "Université", de votre ".edu", etc.
> >
> > Croyant profiter des outrances d'un Lavau, vous illustrez votre
> > puérilité et une montrez une attitude pour le moins « assez éloignée
> > de l'honnêteté ».
> >
> > Bref, les arguments d'autorité à l'envers ne valent guère mieux que
> > ceux, dont vous êtes plus familiers, à l'endroit.

meme reponse qu'a Robby :
pouvez vous m'expliquez pourquoi tous les obscurantistes
rationnalistes de votre genre parle de  l'UIP  en disant
"qui n'a d'université que le nom" et nous reproche d'avoir ce nom et
ne font jamais ce reproche
à toutes les universités populaires ou de l'ULTS de Paris ou les
dizaines d'autres associations de loi 1901 qui portent le nom
d'université, qui pourtant font exactement la meme chose que nous et
ne délivre non plus aucun diplome???
oui pourquoi??

bon mais si les rationnalistes étaient des gens rationnels et non des
fanatiques cela fait longtemps qu'on le saurait...

pour les critiques sérieuses je suis partant et j'attends
pour Robby  :j'attends entre autres avec intéret la critique de
Monvoisin à qui j'ai offert mon livre il y plusieurs mois
Sans vouloir te décevoir Robby si Monvoisin est plus sérieux que lavau
ça reste du menu fretin!! Ces arguments sont plus de l'ordre du gag
que du raisonnement intellectuel. Un grand "zététicien" (si si çà
existe!) m'a dit  lors d'un déjeuner "Monvoisin est la honte de la
zététique".  Alors si même un zététicien dit cela vous imaginez!



Cerise sur le gâteau, n'oublions pas le coup du chant grégorien, par Staune :

http://sapiensweb.free.fr/articles/2-staune.htm :
Citation de: Jean Staune
Il n'y a qu'un problème, un seul de par le monde : rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles, faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien.
« Modifié: janvier 19, 2008, 01:49:34 pm par Jacques »
La science se distingue des autres modes de transmission des connaissances, par une croyance de base : nous croyons que les experts sont faillibles, que les connaissances transmises peuvent contenir toutes sortes de fables et d’erreurs, et qu’il faut prendre la peine de vérifier, par des expériences

Oldcola

  • Sauvegardeurs
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 10
    • Coffee and Sci(ence)
Re : Le signalement de ce bluffeur :
« Réponse #11 le: janvier 30, 2008, 02:47:14 am »
Salut à tous,

Ici Oldcola, aka Antoine Vekris (pour ceux qui ont la flemme de chercher le Net).

Content de voir qu'il y en a d'autres qui trouvent Staune, mon néo-créationniste préféré, aussi vide de sens que je le pense moi-même. (je le salue au passage, il m'a fait tellement rire avec ses argumentaires bancals que je l'aime bien  :-[).

Une impression qui s'est renforcée au fur et à mesure que je me suis frotté à Jean (depuis l'épisode Dambricourt), pas la peine d'être logique avec lui. Il n'est pas logique. Il a un business à tenir (l'UIP) et c'est tout ce qui compte pour lui. Le reste n'est que décoration, variant suivant les besoins.

Pour ma partie, la biologie, il a un vernis qui peut donner l'impression qu'il s'y connaît, à plus ignare que lui. Le chapitre XI de son bouquin est tellement amusant que je vous le conseille vivement. Je pense qu'avec le bagage des SVT de terminale on a de quoi s'y amuser.    8)

Je m'abonne au fil de discussion pour suivre le débat. Je vous conseille d'aller voir les intervention du père Staune aux forums de Sur-la-Toile. Un régal. Certes longuet, mais ça permet de voir combien pauvres sont ses arguments, ânonnés à longueur de mois.
 ;)

OC

 

Recent

Membres
  • Total des membres: 42
  • Dernier: Naïf
Stats
  • Total des messages: 796
  • Total des sujets: 322
  • En ligne aujourd'hui: 1
  • Record de connexion total: 26
  • (mai 18, 2017, 07:50:37 am)
Membres en ligne
Membres: 0
Invités: 1
Total: 1